top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurNaëlle Gautier

Révolution dans l’exploration spatiale : Un robot IA synthétise de l’oxygène sur Mars


Révolution dans l’exploration spatiale : Un robot IA synthétise de l’oxygène sur Mars
Révolution dans l’exploration spatiale : Un robot IA synthétise de l’oxygène sur Mars

Vers une colonisation de Mars : Le rôle clé d’un robot chimiste IA dans la production d’oxygène sur Mars


Imaginez un futur où les astronautes sur Mars peuvent produire leur propre oxygène à partir des ressources locales, rendant ainsi les missions habitées sur la planète rouge plus viables et moins coûteuses. Ce futur pourrait être plus proche que nous ne le pensons grâce à une avancée technologique récente : un chimiste robotique doté d’une intelligence artificielle.


Le défi de l’oxygène sur Mars

La vie sur Mars présente de nombreux défis. L’un des plus importants est le manque d’oxygène dans l’atmosphère martienne, qui ne contient que 0,1% d’oxygène. C’est bien en dessous de ce dont les astronautes auraient besoin pour respirer. De plus, transporter de l’oxygène depuis la Terre serait une entreprise coûteuse et complexe.


La solution : un chimiste robotique doté d’une intelligence artificielle

Des chercheurs ont conçu une solution ingénieuse à ce problème : un chimiste robotique doté d’une intelligence artificielle. Ce robot est capable de synthétiser de manière autonome des catalyseurs à partir de météorites martiennes. Ces catalyseurs peuvent ensuite être utilisés pour produire de l’oxygène par électrolyse de l’eau martienne.


Le robot est équipé de plusieurs bras articulés qui lui permettent de mener à bien toutes les étapes du processus : broyage des météorites, synthèse des catalyseurs, caractérisation de leur structure, test de leurs performances. Grâce à des algorithmes d’intelligence artificielle, le robot est capable d’explorer de manière intelligente un très grand nombre de compositions possibles afin de trouver la formule optimale pour le catalyseur, et ce sans intervention humaine.


Des résultats prometteurs

Les chercheurs ont testé leur chimiste robotique en lui donnant comme point de départ 5 types de météorites martiennes, soit près de 4 millions de compositions chimiques possibles. En seulement 6 semaines, le robot a synthétisé et testé 243 catalyseurs prometteurs et utilisé ces données expérimentales pour développer un modèle prédictif via l’intelligence artificielle. Il a ainsi pu identifier avec succès la meilleure composition pour catalyser la production d’oxygène.


Ce catalyseur poly-métallique à base de manganèse, fer, nickel, magnésium, aluminium et calcium s’est révélé capable de produire un courant oxygène avec un surpotentiel de seulement 445 mV, et ce de manière stable pendant plus de 500 000 secondes, même à des températures extrêmes (-37°C).


En Conclusion

Cette avancée ouvre la voie à la production in-situ d’oxygène sur Mars, utilisant uniquement des ressources disponibles localement. Elle sera cruciale pour rendre possible l’implantation de bases habitées permanentes sur la planète rouge, qui consommeront d’importantes quantités d’oxygène. Le chimiste robotique doté d’IA pourrait également se révéler précieux pour l’exploration d’autres corps du système solaire dépourvus d’atmosphère respirable.


Grâce à cette prouesse technologique, l’autonomie et l’indépendance des futures missions habitées sur Mars semblent à portée de main. L’exploitation des ressources locales martiennes pourrait permettre aux astronautes de produire eux-mêmes plusieurs composés indispensables à leur survie, dont l’oxygène. Le chimiste robotique doté d’une intelligence artificielle ouvre la voie à l’exploration humaine durable du système solaire.

Image/illustration crée par ©Foutastik pour ©LaboTechNews. Source : nature synthesis

コメント


bottom of page