top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurNadia Tessier

Qualcomm et Iridium : Une séparation qui redéfinit le futur de la connectivité par satellite


Qualcomm et Iridium : Une séparation qui redéfinit le futur de la connectivité par satellite
Qualcomm et Iridium : Une séparation qui redéfinit le futur de la connectivité par satellite

Fin du partenariat entre Qualcomm et Iridium


Un partenariat prometteur qui prend fin


En début d’année, un projet ambitieux a été annoncé par Qualcomm, l’un des leaders mondiaux dans le domaine des technologies mobiles. Ce projet, nommé Snapdragon Satellite, avait pour objectif de permettre aux utilisateurs Android d’envoyer des messages textes via satellite lorsqu’ils ne disposent pas de service cellulaire. Cependant, malgré le potentiel de cette technologie, le partenariat entre Qualcomm et Iridium, le fabricant de téléphones satellites, a pris fin.


Les raisons de cette fin


Malgré le développement et la démonstration réussis de la technologie, les fabricants de smartphones n’ont pas intégré cette technologie dans leurs appareils. Les fabricants de smartphones ont exprimé une préférence pour des solutions basées sur des normes pour la connectivité par satellite. En d’autres termes, ils recherchent une approche plus ouverte qui ne positionne pas nécessairement Qualcomm comme intermédiaire.


Les conséquences de cette fin de partenariat


Avec la fin de ses accords avec Qualcomm, Iridium a annoncé qu’elle serait désormais en mesure de travailler directement avec les fabricants de smartphones, les développeurs d’OS mobiles et d’autres fabricants de puces. Cela pourrait ouvrir de nouvelles perspectives pour la connectivité par satellite.


L’avenir de la connectivité par satellite


Parallèlement, Apple a élargi sa fonctionnalité SOS d’urgence en ajoutant une intégration de détection de crash dans l’iPhone 15. De plus, Starlink prévoit de lancer son service de SMS par satellite l’année prochaine. Il envisage à terme d’offrir des fonctions vocales et de données alimentées par satellite directement aux téléphones, ce qui signifie que les utilisateurs n’auront pas nécessairement besoin d’avoir un terminal Starlink à proximité.


En conclusion


La fin du partenariat entre Qualcomm et Iridium marque un tournant pour la connectivité par satellite. Cela pourrait conduire à une plus grande ouverture et à une plus grande adoption de la connectivité par satellite dans les appareils mobiles à l’avenir.

Image/illustration crée par ©Foutastik pour ©LaboTechNews.

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page