top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurNadia Tessier

Découverte surprenante : un rayon cosmique d’énergie extrême atteint la Terre


Découverte surprenante : un rayon cosmique d’énergie extrême atteint la Terre
Découverte surprenante : un rayon cosmique d’énergie extrême atteint la Terre

Rayon cosmique mystérieux : une particule d’énergie plus puissante que jamais détectée sur Terre


Imaginez une particule, une seule particule, portant une énergie équivalente à celle d’une balle de tennis lancée à 200 km/h. Cette particule, détectée par le réseau Telescope Array en 2021, est si puissante qu’aucune source connue dans notre galaxie, ou même dans les galaxies voisines, ne pourrait la produire. Son nom ? “Amaterasu”, du nom de la plus importante divinité de la religion shintoïque.


Découverte d’Amaterasu


L’énergie de ce rayon cosmique, selon les chercheurs de l’Université d’Osaka (Japon), est de 244.1018 eV, soit environ 40 joules. Pour mettre cela en perspective, c’est environ la moitié de l’énergie cinétique d’une balle de tennis lancée à 200 km/h. Mais cette énergie est portée par une seule particule, probablement un proton.


L’observation d’Amaterasu


L’arrivée d’Amaterasu a été enregistrée par le Telescope Array, un réseau de 507 détecteurs répartis sur 700 km² dans l’Utah (États-Unis). La probabilité d’observer un événement de ce genre est seulement d’une particule par siècle et par km². Ainsi, aucune particule de ce niveau n’avait été observée depuis 1991 et “Oh-my-God”, dont l’énergie atteignait 320.1018 eV, encore un peu plus que “Amaterasu”.


Le mystère de l’origine d’Amaterasu


L’origine d’Amaterasu est un mystère. En théorie, pour trouver leur lieu de naissance, il suffirait de remonter leur trace en ligne droite. Cependant, les chercheurs de la collaboration Telescope Array ont découvert que la particule semblait provenir d’un vide cosmique, une bulle gigantesque dépourvue de galaxies. Il semble bien improbable qu’une telle particule débordante d’énergie ait surgi de nulle part.


Les scénarios possibles


Plusieurs scénarios sont envisagés pour expliquer Amaterasu. La particule, chargée électriquement, a pu être déviée par un champ magnétique extragalactique. Autre possibilité : la particule aurait été émise dans notre environnement galactique proche, mais par un événement qui serait demeuré fort discret. Enfin, la possibilité la plus excitante : cette particule serait issue d’une physique inconnue, au-delà du modèle standard de la physique des particules.


Vers l’avenir


Pour en savoir plus, les chercheurs vont devoir ajouter d’autres particules d’ultra-haute énergie à leur tableau de chasse. Dans ce but, la sensibilité de l’expérience Telescope Array va être considérablement augmentée avec le prochain ajout de 500 nouveaux détecteurs, passant la surface de capture à 2900 km². Avec une sensibilité multipliée par 4, la hotte des chasseurs de particules devrait rapidement se remplir.


En conclusion


“Amaterasu” est une particule qui défie notre compréhension de l’univers. Sa découverte ouvre de nouvelles perspectives pour la recherche en physique des particules et nous rappelle combien l’univers est vaste et mystérieux.

Image/illustration crée par ©Foutastik pour ©LaboTechNews. Source : Digitaltrends

33 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page